• Campagnes

Myanmar: Action complémentaire: Craintes de torture / prisonniers d’opinion

, N° d'index: ASA 16/018/2000

Le gouvernement a affirmé que le médecin traitant de Daw Aung San Suu Kyi, le docteur Myo Aung, se trouvait avec elle au domicile de la secrétaire générale de la National League for Democracy (NLD), en compagnie de membres non identifiés du mouvement des jeunes de ce parti, auxquels ont rendu visite des membres de leur famille. Amnesty International demande au State Peace and Development Council, le gouvernement militaire du Myanmar, de fournir des éclaircissements à ce propos. L'accès au domicile de Daw Aung San Suu Kyi est en effet toujours interdit par les forces de sécurité.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?