Myanmar. Des prisonniers placés dans des « cages à chiens » pour avoir protesté

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 16/003/2011

Au Myanmar, des prisonniers politiques qui ont organisé des mouvements de protestation pacifiques dans trois prisons, notamment des grèves de la faim, risquent d'être soumis à des actes de torture et d'autres mauvais traitements. Amnesty International a reçu des informations crédibles indiquant que sept détenus qui observaient une grève de la faim ont été placés à l'isolement, dans des cellules destinées aux chiens militaires, entre les 24 et 26 mai.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?