Bangladesh. Des étudiants militants risquent d’être torturés

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 13/001/2012

Deux étudiants, militants de l'opposition au Bangladesh, Al Mukaddas et Mohammad Waliullah, ont « disparu » depuis le 4 février. Selon des témoins, ils ont été arrêtés par le Bataillon d'action rapide (RAB) et la Brigade de sûreté de la police à Savar, au nord de la capitale Dacca. Le RAB nie les avoir placés en détention, mais ses explications sont loin d'être crédibles face aux récits des témoins oculaires. Ces deux hommes risquent d'être victimes d'actes de torture et d'exécutions extrajudiciaires.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?