États-Unis. Une exécution a été reportée, mais le mandat est toujours en vigueur. Warren Hill

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 51/049/2013

Une juge de l'État de Géorgie a accordé un sursis à Warren Hill, afin d'examiner une question liée au protocole d'injection létale. Un recours est toujours en instance devant la Cour suprême des États-Unis, au motif que Warren Hill présente un « retard mental » et que son exécution bafouerait la Constitution des États-Unis. L'ordre d'exécution le concernant expirera le 20 juillet à midi.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?