Trinité-et-Tobago. Amnesty International salue le rejet par le Parlement d'une loi permettant la reprise des exécutions

Par AILRC-FR, , N° d'index: AMR 49/004/2011

Le 28 février, le Parlement de Trinité-et-Tobago a voté contre un projet de loi visant à modifier la Constitution, qui aurait permis la reprise des exécutions dans le pays. À l'issue de débats au Parlement trinidadien au cours des deux dernières semaines, ce texte a été rejeté en raison de l'absence de soutien de l'opposition. Vingt-neuf députés ont voté en faveur du projet de loi et onze contre. Il n'y a eu aucune abstention. Il aurait fallu 31 voix pour que le texte soit adopté.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?