Trinité-et-Tobago. Un vote sur la peine de mort peut entraîner la reprise des exécutions

Par AILRC-FR, , N° d'index: AMR 49/002/2011

Le 18 février, le Congrès de Trinité-et-Tobago débattra d'une révision constitutionnelle en raison de laquelle des dizaines de personnes sous le coup d'une condamnation à mort risqueraient d'être exécutées. Cette nouvelle législation vise à permettre la reprise des exécutions, qui ont cessé en 1999.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?