Paraguay. La restitution de terres indigènes se fait attendre

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 45/007/2012

La communauté indigène sawhoyamaxa (Paraguay) n’a pas la possibilité de mener ses activités traditionnelles, pourtant essentielles à sa survie. Les négociations se sont rouvertes mais les autorités doivent encore prendre des mesures effectives pour veiller à ce que les intéressés puissent se réinstaller sur leurs terres ancestrales. En attendant, ceux-ci continuent de vivre dans le dénuement, le long d’une autoroute voisine.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?