• Recherches

Paraguay. La perquisition d'une ONG serait une sanction contre l'opposition publique de celle-ci à une expédition scientifique

, N° d'index: AMR 45/007/2010

Amnesty International fait part de sa préoccupation face aux agissements de l'État contre Iniciativa Amotocodie, une organisation non gouvernementale (ONG) travaillant avec des groupes indigènes Ayoreo isolés ou sans contacts avec le monde extérieur, dans le département du Chaco paraguayen. Mercredi 1er décembre 2010, des employés du parquet et des policiers ont perquisitionné les bureaux d'Iniciativa Amotocodie, à la suite de l'ouverture d'une enquête contre cette ONG. L'organisation avait publiquement dénoncé une expédition scientifique du nom de Chaco Seco 2010, parce qu'elle craignait que celle-ci n'enfreigne les droits de peuples indigènes isolés. L'expédition a été suspendue le 12 novembre par le gouvernement paraguayen. Il semble que les agissements visant l'ONG et les défenseurs des droits humains qui la composent constituent des représailles contre les critiques formulées par ces derniers à la veille de l'expédition.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?