• Campagnes

Mexique. Craintes pour le personnel d'une organisation de défense des droits humains

, N° d'index: AMR 41/095/2010

Les locaux d'une organisation locale de défense des droits humains de l'État de Puebla (centre-est du Mexique) ont été cambriolés et un message de menace a été écrit au tableau. Des membres du personnel avaient déjà été battus et menacés de représailles en raison de leur travail. Ces personnes sont probablement en danger.

AU 265/10, AMR 41/095/2010 Mexique 22 décembre 2010
ACTION URGENTE
CRAINTES POUR LE PERSONNEL D'UNE
ORGANISATION DE FENSE DES DROITS HUMAINS
Les locaux d'une organisation locale de défense des droits humains de l'État de Puebla (centre-
est du Mexique) ont été cambriolés et un message de menace a été écrit au tableau. Des
membres du personnel avaient déjà été battus et menacés de représailles en raison de leur
travail. Ces personnes sont probablement en danger.
Le 20 décembre à 10 heures du matin, le personnel du Centre de soutien aux travailleurs (CAT) a découvert que les
locaux de l'organisation avaient été cambriolés le week-end précédent. Des objets de valeur et de l'argent avaient été
dérobés, ainsi que des documents détaillant les activités du CAT. Le message suivant avait été écrit au tableau :
« Vous ne savez pas avec qui vous jouez. »
Le CAT œuvre dans les domaines de la sensibilisation, de la formation et du conseil en matière de droits du travail
depuis 2001. Il a déjà aidé des centaines d'employés du secteur industriel et de responsables de syndicats
naissants dans de nombreuses usines de l'État de Puebla.
Le 28 avril 2010, Enrique Morales Montaño et Coral Juárez Melo membres du personnel du CAT ont été passés
à tabac par deux hommes liés à la Confédération régionale ouvrière du Mexique (CROM) organisation approuvée
par l'État. Le 5 août, les autorités ont demandé aux agresseurs présumés de rendre des comptes à l'amiable. Ceux-ci
se sont engagés à ne pas s'immiscer à nouveau dans le travail du CAT.
Le 9 août, Enrique Morales, Coral Juárez et leur collègue María Luisa Rosina ont été approchés par quatre inconnus
alors qu'ils se rendaient à une réunion de travailleurs. L'un des hommes leur a dit : « Nous savons déjà que vous
êtes du CAT. Dites à Blanca que, si vous continuez à jouer avec le CROM, on va vous faire peur. » Blanca Velázquez
est la directrice du CAT.
Personne n'a eu à répondre des menaces de mort du 9 août ni du cambriolage du 20 décembre.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS
(en espagnol ou dans votre propre langue) :
dites-vous inquiet pour la sécurité de cinq membres du personnel du CAT ;
priez instamment les autorités de protéger efficacement ces personnes, dans le strict respect de leurs souhaits ;
appelez-les à diligenter une enquête exhaustive, rapide et impartiale sur le cambriolage du 20 décembre et les menaces de
mort du 9 août ;
rappelez-leur qu'elles ont pour obligation de veiller à ce que les défenseurs des droits humains puissent mener leurs activités
sans crainte des représailles, conformément à la Déclaration des Nations unies de 1998 sur les défenseurs des droits de
l'homme.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 FÉVRIER 2011 À :
Ministre de l'Intérieur
Lic. José Francisco Blake Mora
Secretario, Sec. de Gobernación
Bucareli 99, 1er. piso, Col. Juárez,
Delegación Cuauhtémoc,
México D.F., C.P. 06600, Mexique
Fax : (+52) 55 5093 3414
Courriel : secretario@segob.gob.mx
Formule d'appel : Estimado
Señor Secretario, / Monsieur le Ministre,
Gouverneur de l'État de Puebla
Lic. Mario Marín Torres
Governador del Estado de Puebla
Casa Aguayo, Av. 14 oriente 1204
Colonia El Alto, CP 72000, Puebla
Puebla, Mexique
Fax : +52 222 213 8805
Courriel : gobernador@puebla.gob.mx
Formule d'appel : Estimado Señor
Gobernador, / Monsieur le Gouverneur,
Procureur général de l'État de Puebla
Lic. Rodolfo Archundia Sierra
Procurador General de Justicia del Estado,
Boulevard 5 de Mayo y 31 Oriente, Col.
Ladrillera de Benítez, Puebla, CP 72539,
Puebla, MÉXICO
Fax : +52 222 243 5933
Courriel : particular.pgj.puebla@hotmail.com
Formule d'appel : Estimado Señor
Procurador, / Monsieur le Procureur,
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Mexique dans votre pays et au CAT (catpuebla@yahoo.com.mx).
Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.
22 décembre 2010
ACTION URGENTE
CRAINTES POUR LE PERSONNEL D'UNE
ORGANISATION DE FENSE DES DROITS HUMAINS
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Le CAT fournit des informations utiles et dispense des formations aux travailleurs qui souhaitent s'opposer aux syndicats
reconnus par l'État au sein de leur société. Depuis très longtemps au Mexique, les syndicats officiels agissent de concert avec les
chefs d'entreprise. Les efforts des travailleurs pour créer des syndicats indépendants en vue de défendre leurs intérêts se sont
parfois heurtés à l'hostilité et à la violence. Dans de nombreux cas, les autorités de l'État ont été accusées de ne pas empêcher ni
sanctionner ces attaques.
Au Mexique, défendre les droits humains peut être dangereux. Des dizaines de militants ont reçu des menaces de mort ou ont été
victimes d'actes d'intimidation ou de harcèlement. Certains ont été tués parce qu'ils faisaient leur travail. Des défenseurs
mexicains des droits humains ont demandé aux autorités fédérales d'adopter et de mettre en œuvre un programme de protection
efficace et complet. Les autorités ont reconnu l'importance de prendre de telles mesures et se sont engagées à le faire à maintes
reprises. Malgré cela, elles n'ont pas encore tenu leur promesse.
AU 265/10, AMR 41/095/2010, 22 décembre 2010

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?