• Recherches

Mexique. Agresseurs identifiés, victimes ignorées. Torture et mauvais traitements au Mexique. Extraits

, N° d'index: AMR 41/063/2012

Les signalements de cas de torture et de mauvais traitements ont considérablement augmenté au Mexique au cours de la campagne de lutte contre le crime organisé de l’administration du président Calderón impliquant les forces militaires. L’impunité pour les tortionnaires reste la norme, et de fait, l’usage répandu de la torture en tant que moyen de faire avancer les enquêtes et de punir les suspects criminels présumés n’en est que plus encouragé. Cet héritage honteux reviendra au nouveau président élu, Enrique Peña Nieto. Il devra respecter l’engagement qu’il a pris avant l’élection de « mettre en œuvre des politiques et des mesures visant à éradiquer tous les actes de torture ».

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?