Le gouvernement mexicain doit mettre fin immédiatement aux enlèvement et aux homicides de migrants

Par ÉFAI, , N° d'index: AMR 41/062/2010

Amnesty International est profondément préoccupée par l'homicide collectif de 72 migrants en situation irrégulière près de la frontière nord du Mexique, dans l'État du Tamaulipas. Ce crime aurait été perpétré par des membres d'un gang se livrant au trafic de stupéfiants, les Zetas. Selon les dernières informations obtenues, les victimes qui ont été enlevées par cette bande criminelle étaient originaires du Salvador, du Honduras, d'Équateur et du Brésil.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?