• Campagnes

Mexique. La famille d'une militante tuée est en danger

, N° d'index: AMR 41/005/2011

Trois membres de la famille de la défenseure des droits humains Josefina Reyes ont été enlevés. Leurs proches et eux sont en danger.

Action complémentaire sur l'AU 1/10, AMR 41/005/2011 Mexique 8 février 2011
ACTION URGENTE
LA FAMILLE D'UNE MILITANTE TUÉE EST EN DANGER
Trois membres de la famille de la défenseure des droits humains Josefina Reyes ont été enlevés.
Leurs proches et eux sont en danger.
Le 7 février, Malena Reyes, Elías Reyes et son épouse Luisa Ornelas ont été enlevés à Guadalupe Distrito Bravos,
dans la vallée de Juárez, à l'est de Ciudad Juárez (État de Chihuahua). Ces trois personnes circulaient à bord d'un
camion aux côtés de Sara Salazar, la mère de Malena, Elías et Josefina Reyes, et de la fille de cette dernière. Des
hommes armés ont arrêté le véhicule et ont forcé Sara Salazar et la fillette à descendre. Ils sont repartis avec
Malena Reyes, Elías Reyes et Luisa Ornelas, laissant Sara Salazar et la fillette au bord de la route.
Elías et Malena Reyes sont le frère et la sœur de Josefina Reyes, abattue le 3 janvier 2010 par des inconnus. Depuis
2008, Josefina Reyes participait à des actions menées pour protester contre les violences commises par le crime
organisé et contre les violations des droits humains perpétrées par l'armée dans la région. En août 2009, elle avait
pris part à un forum contre la militarisation et la répression à Ciudad Juárez, afin de dénoncer la multiplication des
violations des droits fondamentaux commises par des militaires. Rubén Reyes, un autre frère de Josefina, a été
abattu le 18 août 2010 alors qu'il allait acheter de la nourriture près de son domicile, dans la commune de
Guadalupe Distrito Bravos. L'enquête sur les homicides de Josefina et Rubén Reyes n'a pas progressé.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS (en espagnol ou dans votre propre langue) :
demandez aux autorités de prendre sans délai des mesures visant à déterminer où se trouvent Malena Reyes,
Elías Reyes et son épouse Luisa Ornelas et, s'il s'avère que ces personnes sont détenues, de les inculper d'une
infraction dûment reconnue ou de les libérer immédiatement ;
exhortez-les à fournir immédiatement une protection aux familles de ces trois personnes, dans le respect de leurs
souhaits ;
priez-les instamment de mener sans délai une enquête approfondie et impartiale sur les meurtres de Josefina et
Rubén Reyes, de rendre publiques les conclusions de ces investigations et de déférer à la justice les responsables
présumés de ces homicides.
VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 21 MARS 2011 :
Ministre de l'Intérieur
Lic. José Francisco Blake Mora
Secretario, Sec. de Gobernación
Bucareli 99, 1er. piso, Col. Juárez,
Delegación Cuauhtémoc,
México D.F., C.P. 06600, Mexique
Fax : (+52) 55 5093 3414
Courriel : secretario@segob.gob.mx
Formule d'appel : Estimado
Señor Secretario, / Monsieur le
Ministre,
Procureur général de la République
Arturo Chávez Chávez
Procurador General de la República
Procuraduría General de la República
Av. Paseo de la Reforma nº 211-213,
Col. Cuauhtémoc, Del. Cuauhtémoc
México D.F., C.P. 06500, Mexique
Fax : +52 55 5346 0908
Courriel : ofproc@pgr.gob.mx
Formule d'appel : Señor Procurador
General, / Monsieur le Procureur
général,
Gouverneur de l'État de Chihuahua
Lic. José César Duarte
Gobernador del Estado de Chihuahua,
Palacio de Gobierno, 1
er
piso, C.
Aldama #901, Col. Centro,
Chihuahua, Estado de Chihuahua, C.P.
31000, Mexique
Fax : +52 614 429 3300 (puis
composez l'extension 11066)
Formule d'appel : Señor Gobernador, /
Monsieur le Gouverneur,
Veuillez également adresser des copies de vos appels à l'adresse gustavo.delarosa@gmail.com ainsi qu'aux représentants diplomatiques du
Mexique dans votre pays. Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première
mise à jour de l'AU 01/10. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR41/006/2010/fr.
8 février 2011
ACTION URGENTE
LA FAMILLE D'UNE MILITANTE TUÉE EST EN DANGER
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Depuis 2007, la violence liée au crime organisé s'est intensifiée au Mexique : les médias ont signalé plus de 30 000 homicides
imputables aux cartels de la drogue. La majorité de ces meurtres ont eu lieu à Ciudad Juárez, dans l'État de Chihuahua. Le
gouvernement du président Calderón a envoyé plusieurs milliers de policiers fédéraux et plus de 50 000 militaires dans les zones
les plus touchées, en particulier à Ciudad Juárez, afin de lutter contre ces cartels. Cependant, la violence n'a pas diminué pour
autant. Au contraire, d'après la Commission nationale des droits humains (CNDH), les cas signalés de violations commises par
des militaires, notamment des homicides illégaux, des actes de torture, des détentions arbitraires et des perquisitions illégales,
se sont multipliés depuis 2006. Ces affaires donnent généralement lieu à des enquêtes et des procès au sein du système
judiciaire militaire ; l'impartialité et l'indépendance des investigations ne sont donc pas garanties et l'immense majorité des
auteurs demeurent impunis. Par conséquent, les victimes et leurs familles sont privées du droit à un recours utile et les militaires
savent qu'il est très peu probable qu'ils aient à rendre des comptes.
Action complémentaire sur l'AU 1/10, AMR 41/005/2011, 8 février 2011

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?