Jamaïque. Une année de plus sans justice

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 38/002/2012

Deux ans se sont écoulés sans réponse. Paulette Wellington attend toujours de connaître les circonstances dans lesquelles son fils, Sheldon Gary Davis, a été tué moins d'une semaine après la proclamation de l'état d'urgence en mai 2010. Il a été arrêté chez lui par les forces de sécurité dimanche 30 mai 2010 à Denham Town, dans l'ouest de Kingston. Après son arrestation, Paulette l'a cherché désespérément ; ce n'est qu'au bout de quatre jours qu'elle a reçu confirmation qu'il avait été tué. Un policier lui a indiqué qu'un autre agent l'avait abattu lorsqu'il avait tenté de prendre l'arme d'un militaire. D'autres hommes en garde à vue avec Sheldon ont déclaré avoir vu un policier le mettre sous un manguier et tirer sur lui.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?