Haïti. Des personnes déplacées risquent une arrestation arbitraire

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 36/005/2013

Les habitants d’un camp de fortune de Port-au-Prince (Haïti), qui risquent d’être expulsés de force, ont été informés par la police que plusieurs d’entre eux figuraient sur une liste de personnes à arrêter. Amnesty International pense que cette menace est liée aux manœuvres d’intimidation conduites par le propriétaire présumé en vue de leur faire quitter le camp.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?