Haïti. Les familles « ne seront pas expulsées de force »

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 36/005/2012

Un représentant de l'homme qui se dit propriétaire du terrain sur lequel est installé le camp Grace Village à Port-au-Prince, la capitale haïtienne, a promis que les habitants ne seraient pas expulsés de force. Amnesty International demeure inquiète pour la sécurité de ces personnes.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?