Guatemala. Des experts ayant témoigné à un procès menacés

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 34/008/2011

Quatre membres de la Fondation guatémaltèque d'anthropologie médico-légale (FAFG) ont reçu des menaces de mort, envoyées quelques jours après un procès très médiatisé à l'issue duquel d'anciens militaires ont été reconnus coupables d'un massacre commis en 1982 et condamnés conjointement à 6 050 années de prison. Les membres de la FAFG ont témoigné en tant qu'experts lors du procès. Amnesty International pense que leur sécurité est en danger.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?