• Campagnes

Guatemala. Des membres d'une organisation indigène agressés

, N° d'index: AMR 34/005/2012

Plusieurs membres d'une organisation de défense des droits des peuples indigènes ont été agressés et menacés au cours de ces dernières semaines dans le nord du Guatemala. L'un d'eux a été tué. Les autres sont encore en danger.

AU 202/12, AMR 34/005/2012 Guatemala 10 juillet 2012
ACTION URGENTE
GUATEMALA. DES MEMBRES D'UNE ORGANISATION INDINE AGRESSÉS
Plusieurs membres d'une organisation de défense des droits des peuples indigènes ont été agressés et
menacés au cours de ces dernières semaines dans le nord du Guatemala. L'un d'eux a été tué. Les autres
sont encore en danger.
Le Conseil des peuples k'iche' (CPK) est une organisation basée à Santa Cruz del Quiché, dans le département d'El
Quiché. Il milite pour les droits des peuples indigènes, et lutte contre les industries extractives et la corruption. Aura
Lolita Chavez en est l'une des dirigeantes.
Le 4 juillet 2012, le CPK a organisé une manifestation pacifique pour protester contre la discrimination, la
mauvaise gestion économique supposée et l'abus de pouvoir du maire. À 16 h 15, après le rassemblement, les
participants rentraient dans leur communauté en bus lorsque huit personnes, armées de pierres, de couteaux de
poche, de machettes et de matraques, ont bloqué le véhicule. Lorsqu'elles ont commencé à jeter des pierres sur le
bus, plusieurs membres du CPK sont descendus pour voir ce qui se passait. Ces personnes ont demandé était
Aura Lolita Chavez, puis elles ont violemment attaqué deux femmes et une jeune fille qui avaient pris part à la
manifestation. Plusieurs militants ont été blessés ; deux femmes se sont respectivement plaintes d'une blessure au
couteau et d'une fracture de la cheville.
Le 27 juin dernier, Gaspar Tipaz, membre du CPK et dirigeant local, avait reçu des menaces de mort par téléphone.
Un homme lui avait demandé combien de personnes se rendraient à une manifestation prévue le 28 juin, avant de
lui dire : « Demain je te tue. »
Deux semaines auparavant, le 12 juin, José Tavico Tzunun, un autre dirigeant du Conseil des peuples k'iche', a été
tué par des individus armés qui ont fait une descente à son domicile pendant la nuit. La maison de cet homme
servait de lieu de réunion pour les militants de l'organisation.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue :
exhortez les autorités à prendre des mesures immédiates pour fournir une protection adéquate aux membres du
comité exécutif du Conseil des peuples k'iche', dans le respect de leurs souhaits ;
appelez-les à diligenter une enquête indépendante, minutieuse et impartiale sur le meurtre de José Tavico
Tzunun, ainsi que sur les menaces et agressions dont les membres du CPK ont été victimes ;
rappelez-leur que les défenseurs des droits humains ont le droit de mener leurs activités sans restrictions injustes
ni craintes de représailles, conformément à la Déclaration sur les défenseurs des droits de l'Homme.
VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 29 AOÛT 2012 À :
Procureure générale
Claudia Paz y Paz Bailey
Fiscal General de la República
Ministerio Público
15ª Avenida 15-16, Zona 1, Barrio Gerona
Ciudad de Guatemala, Guatemala
Fax : +502 2411 9210
Twitter : @mpclaudiapaz
Formule d'appel : Estimada Sra. Fiscal
General, / Madame la Procureure générale,
Commission présidentielle des droits
humains
Carlos Morales
Director Ejecutivo
Comisión Presidencial para los Derechos
Humanos (COPREDEH)
2 Av. 10-50 Zona 9
Guatemala City, Guatemala
Fax : + 502 2334 0119
Formule d'appel : Estimado Sr. Director, /
Monsieur,
Copies à :
Consejo de los Pueblos K'iche'
Courriel : consejodepuebloskiches@yahoo.es
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Guatemala dans votre pays (adresse/s à compléter) :
nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse
Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.
10 juillet 2012
ACTION URGENTE
GUATEMALA. DES MEMBRES D'UNE ORGANISATION INDIGÈNE AGRESSÉS
COMPLÉMENT D'INFORMATION
Au Guatemala, les défenseurs des droits humains, y compris les journalistes et les syndicalistes, continuent de faire l'objet de
menaces, de harcèlement et d'agressions de la part d'individus qui cherchent à les dissuader de mener leurs activités. En 2011,
plusieurs organisations locales ont rassemblé des informations sur 402 affaires d'agressions et de manœuvres d'intimidation à
l'encontre de défenseurs des droits humains guatémaltèques, travaillant dans des domaines allant de la protection des droits des
populations indigènes expulsées de force aux enquêtes sur les atteintes aux libertés fondamentales commises pendant le conflit
armé interne. Pour en savoir plus, consultez Guatemala Submission to the UN Human Rights Committee for the 104th session
of the Human Rights Committee, 12-30 mars 2012 (Index AI : AMR 34/001/2012),
http://www.amnesty.org/en/library/info/AMR34/001/2012/en.
Noms : Aura Lolita Chavez (f), José Tavico Tzunun (h), Gaspar Tipaz (h) et les autres membres du Conseil des peuples k'iche' (hommes et
femmes)
AU 202/12, AMR 34/005/2012, 10 juillet 2012

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?