• Campagnes

Guatemala. Des militantes des droits humains en danger

, N° d'index: AMR 34/002/2010

Trois femmes membres du personnel de l'UPDDH Guatemala, une ONG de défense des droits humains dont le siège se trouve à Guatemala, la capitale du pays, sont victimes d'une série d'attaques, de manœuvres d'intimidation et de menaces. Leurs vies sont en danger.

AU 54/10, AMR 34/002/2010 Guatemala 10 mars 2010
ACTION URGENTE
GUATEMALA. DES MILITANTES DES DROITS HUMAINS EN DANGER
Trois femmes membres du personnel de l'UPDDH Guatemala, une ONG de défense des droits
humains dont le siège se trouve à Guatemala, la capitale du pays, sont victimes d'une série
d'attaques, de manœuvres d'intimidation et de menaces. Leurs vies sont en danger.
Le 5 mars au matin, deux hommes non identifiés se sont introduits chez Erenia Vanegas, une membre du personnel
de l'UPDDH Guatemala, alors qu'elle s'était absentée avec sa famille. Selon un voisin, une voiture noire aux vitres
teintées se serait garée près de la maison et deux hommes en seraient descendus. Ils sont entrés dans la maison par
effraction. Quand Erenia Vanegas est rentrée chez elle avec sa famille, elle a vu que les placards de certaines
chambres avaient été fouillés, de même qu'une boîte contenant des documents. Les serrures des portes d'entrée
ainsi qu'une fenêtre ont été cassées. Erenia Vanegas a indiqué que rien n'avait été volé, pas même l'argent lais
bien en vue dans la maison. Elle a signalé cette effraction à la police.
Il s'agit de l'épisode le plus récent dans une série d'événements qui semblent être délibérément dirigés contre le
personnel de l'UPDDH Guatemala. Le 2 février, Claudia Samayoa, une coordinatrice de cette organisation, a
remarqué que le capot de sa voiture était ouvert et que quelqu'un avait touché à la batterie. Lorsqu'elle a commencé
à conduire, elle s'est rendu compte que les pédales étaient couvertes d'huile. Son pied a glissé et elle a brièvement
perdu le contrôle de son véhicule. Un examen plus poussé a indiqué que l'huile dont les pédales étaient enduites
n'était pas d'un type que l'on trouve habituellement dans une voiture et que celle de Claudia Samayoa n'avait
aucune fuite d'huile. Claudia Samayoa pense que son véhicule a été saboté dans le but de provoquer un accident.
Elle a prévenu la police.
Entre le 30 avril et le 3 mai 2009, Claudia Samayoa, Erenia Vanegas et une autre membre du personnel, Luisa
Pineda, ont reçu plus de 30 messages de menace sur leur téléphone portable. Ces menaces ont été signalées à la
police mais leur(s) auteur(s) ainsi que les responsables des récents événements n'ont pas été identifiés.
L'UPDDH Guatemala (Unité de protection des défenseurs des droits humains - Guatemala) veille sur les défenseurs
des droits humains en danger au Guatemala, elle contrôle leur situation et accompagne ces personnes. Certains
membres du personnel de l'organisation pensent que les récents événements sont une tentative d'intimidation visant
à les dissuader de poursuivre leur action.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS (en espagnol ou dans votre propre langue) :
demandez qu'une enquête indépendante, approfondie et impartiale soit menée sur les menaces et les
manœuvres d'intimidation contre les membres de l'UPDDH Guatemala, que les résultats en soient rendus publics et
que les responsables présumés soient déférés à la justice ;
exhortez les autorités à prendre immédiatement des mesures pour protéger pleinement et efficacement les
membres de l'UPDDH Guatemala, dans le respect de leurs souhaits ;
invitez-les à approuver et à mettre en œuvre le programme de protection des défenseurs des droits humains.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 AVRIL 2010 À :
Procureur général et responsable du
ministère public :
Lic. José Amílcar Velásquez Zárate
Fiscal General de la República y Jefe
del Ministerio Público
8ª Avenida 10-67, Zona 1, Antiguo
Edificio del Banco de los Trabajadores,
Ciudad de Guatemala, Guatemala
Fax :+502 2411 9124/+502 2411
9326
Formule d'appel : Estimado Sr. Fiscal
General, / Monsieur le Procureur
général,
Ministre de l'Intérieur :
Lic. Carlos Menocal
Ministro de Gobernación
6ª Avenida 13-71 Zona 1
Ciudad de Guatemala, Guatemala
Fax : +502 2413 8658
Formule d'appel : Estimado Sr.
Ministro, / Monsieur le Ministre,
Copies à :
10 mars 2010
UPDDH Guatemala :
UDEFEGUA
1 Calle 7-45 zona 1,
Oficina 2-b,
Ciudad de Guatemala
Guatemala
Fax : +502 2254 5840
Courriel : udefegua@yahoo.com
udefegua@udefegua.org
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Guatemala dans votre pays. Vérifiez auprès de votre section s'il faut
encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.
10 mars 2010
ACTION URGENTE
GUATEMALA. DES MILITANTES DES DROITS HUMAINS EN DANGER
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Le gouvernement guatémaltèque doit encore adopter et mettre en œuvre un programme efficace de protection pour les
défenseurs des droits humains en danger. Début 2008, des organisations de la société civile et des agences gouvernementales
ont présenté au ministre de l'Intérieur un projet de décret qui n'a pas encore été approuvé.
AU 54/10,AMR 34/002/2010, 10 mars 2010

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?