• Recherches

Équateur. Amnesty soumet à la Cour interaméricaine des droits de l'homme un mémoire destiné à éclairer celle-ci sur le droit des peuples indigènes d’être consultés et de donner leur consentement

, N° d'index: AMR 28/002/2011

Jeudi 21 juillet, la Cour interaméricaine des droits de l'homme a accepté le mémoire destiné à éclairer la cour (Amicus Curiae) que lui a remis Amnesty International dans l'affaire peuple Kichwa de Sarayaku c. Équateur. Ce cas est en rapport avec l'autorisation accordée par l'État équatorien à une entreprise souhaitant effectuer des activités de prospective sur le territoire ancestral de ce peuple de l'Amazonie équatorienne en 2002 et 2003, sans consulter cette population ni même l'en informer. Ces activités ont inclus la création de 467 puits à l'aide de plus de 1 400 kg d'explosifs qui se trouvent toujours ensevelis sur place, ainsi que d'innombrables actes d'intimidation et de violence contre les membres de cette communauté. La population de Sarayaku a porté le cas devant la justice internationale il y a plus de huit ans, soutenue en cela par la Fundación Pachamama et le Centre pour la justice et le droit international. La Cour doit se prononcer sur l'affaire d'ici la fin de l'année.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?