• Campagnes

Cuba. Libération de prisonniers d'opinion

, N° d'index: AMR 25/002/2012

Les défenseurs des droits humains cubains Ivonne Malleza Galano et Ignacio Martínez Montejo ont été libérés le 20 janvier, de même qu'Isabel Haydee Álvarez, qui avait été interpellée après avoir demandé aux autorités de relâcher les deux militants. Ces trois personnes ont été maintenues en détention pendant 52 jours sans inculpation, après avoir participé à une manifestation pacifique contre le gouvernement le 30 novembre 2011.

Informations complémentaires sur l'AU 355/11, AMR 25/002/2012 - Cuba 23 janvier 2012
ACTION URGENTE
CUBA. LIBÉRATION DE PRISONNIERS D'OPINION
Les défenseurs des droits humains cubains Ivonne Malleza Galano et Ignacio Martínez Montejo ont é
libérés le 20 janvier, de même qu'Isabel Haydee Álvarez, qui avait été interpellée après avoir demandé
aux autorités de relâcher les deux militants. Ces trois personnes ont été maintenues en détention pendant
52 jours sans inculpation, après avoir participé à une manifestation pacifique contre le gouvernement le
30 novembre 2011.
Ivonne Malleza Galano et Isabel Haydee Álvarez ont été libérées à 17 heures tandis qu'Ignacio Martínez Montejo a
été relâché à 21 heures. Des agents de la sûreté de l'État leur ont alors dit qu'ils risquaient des « peines sévères »
s'ils continuaient de mener leurs activités dissidentes.
Amnesty International a adopté ces trois individus comme prisonniers d'opinion car ils ont été détenus uniquement
pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression et de réunion, et a réclamé leur libération immédiate et sans
condition.
Le 30 novembre 2011, Ivonne Malleza Galano, membre des Dames de soutien (qui prêtent leur appui aux Dames en
blanc), et son mari Ignacio Martínez Montejo ont été arrêtés par la police alors qu'ils organisaient une manifestation
pacifique au parc de la Fraternité, à La Havane. Ils dénonçaient la faim et la pauvreté et portaient une banderole
était écrit le slogan « Éradiquons la faim, la souffrance et la pauvreté à Cuba ». Ivonne Malleza Galano a été
menottée et forcée de monter dans un véhicule de police. Deux agents sont arrivés, ont tenté de confisquer la
banderole et ont arrêté Ivonne Malleza Galano ainsi qu'Ignacio Martínez Montejo. Un enregistrement vidéo publié
sur Internet montre l'interpellation d'Ivonne Malleza Galano par des policiers au parc de la Fraternité et la foule qui
se masse autour d'elle en demandant aux agents de la relâcher. Isabel Haydee Álvarez, qui se trouvait dans
l'assistance, a été placée en détention après avoir protesté pour que les autorités relâchent le couple de militants.
Les Dames en blanc sont un groupe composé de parentes d'anciens prisonniers d'opinion et de prisonniers
politiques actuels. Elles organisent des défilés pacifiques à l'occasion desquels elles distribuent des fleurs et
demandent la libération des prisonniers politiques encore détenus. En 2005, cette organisation s'est vu remettre le
prix Sakharov de la liberté de pensée par le Parlement européen. Les Dames de soutien sont un groupe de solidarité
qui prête son appui et participe aux activités organisées par les Dames en blanc.
Amnesty International continuera de suivre de près la situation de ces personnes et interviendra de
nouveau si nécessaire.
Aucune action complémentaire n'est requise. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.
Ceci est la troisième mise à jour de l'AU 355/11. Pour plus d'informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR25/001/2012/fr.
Noms : Ivonne Malleza Galano (f), Ignacio Martínez Montejo (h), Isabel Haydee Alvarez (f)
Informations complémentaires sur l'AU 355/11, AMR 25/002/2012, 23 janvier 2012

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?