• Campagnes

Colombie: Craintes pour la sécurité

, N° d'index: AMR 23/034/2000

Des proches d’une femme ayant « disparu » il y a treize ans et des avocats spécialisés dans la défense des droits humains ont dénoncé le fait que son dossier ait été confié à la justice militaire. Des représentants de l’appareil judiciaire militaire ont tenté d’entrer directement en contact avec des membres de la famille de cette femme au lieu de passer par l’intermédiaire de leurs représentants légaux, et Amnesty International craint que le fait que les proches de la victime aient refusé ces contacts ne les mette en grand danger.