Canada. La décision de la Cour dans l'affaire du massacre de Kilwa prive du droit à réparation les victimes d'atteintes aux droits humains imputables aux entreprises

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 20/002/2012

Amnesty International déplore vivement la récente décision rendue par la Cour d'appel du Québec au Canada de décliner sa compétence concernant l'examen d'une action collective (class action) intentée au nom de citoyens congolais contre la compagnie canadienne Anvil Mining Limited, pour les graves violations des droits humains perpétrées lors du « massacre de Kilwa » en 2004.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?