• Campagnes

Brésil. Action complémentaire . Des enseignants risquent une enquête pénale

, N° d'index: AMR 19/1638/2015

Le secrétaire à la Sécurité publique et d’autres hauts représentants du gouvernement brésilien ont été remplacés à la suite de la manifestation enseignante réprimée par la police le 29 avril dernier dans l’État du Paraná, dans le sud du Brésil. Les Services du procureur ont informé Amnesty International que tous ceux qui ont été arrêtés lors du rassemblement avaient été libérés mais qu’ils feraient l’objet d’une enquête pénale.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?