• Campagnes

Érythrée: Craintes pour la sécurité / prisonniers d’opinion présumés / liberté d'expression

, N° d'index: AFR 64/002/2001

Onze anciens hauts responsables gouvernementaux érythréens ont été arrêtés dans la capitale, Asmara, les 18 et 19 septembre 2001. On ignore où ils se trouvent actuellement et Amnesty International est préoccupée par leur sécurité. Les personnes incarcérées en Érythrée sont en effet généralement soumises à des conditions de détention extrêmement dures. D'après les informations recueillies, les autorités ont annoncé que ces 11 hommes, qui ont récemment critiqué ouvertement la politique du gouvernement, avaient été arrêtés « en raison de crimes commis contre la sécurité et la souveraineté de la nation ». Amnesty International pense que ces hommes sont peut-être des prisonniers d'opinion, détenus uniquement pour avoir exprimé sans violence leurs préoccupations d'ordre politique.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?