• Recherches

République démocratique du Congo. Après les bulldozers : Comment une compagnie minière a étouffé la vérité sur des expulsions forcées en République démocratique du Congo

, N° d'index: AFR 62/003/2014

Les 24 et 25 novembre 2009, la police de la province du Katanga, en République démocratique du Congo, a ordonné la démolition de centaines d’habitations et de commerces à Kawama, un village situé près de la mine de Luiswishi. À la suite des expulsions forcées, le Groupe Forrest International a nié que les logements et les commerces de résidents permanents de Kawama avaient été touchés. Le présent rapport met en avant de nouveaux éléments montrant l’étendue des démolitions. L'annexe du rapport contient une lettre datée du 17 Novembre 2014 du Groupe Forrest International à Amnesty International. La réponse d'Amnesty International est disponible <a href="http://www.amnesty.org/en/library/info/AFR62/007/2014/fr">ICI</a>

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?