• Recherches

Burkina Faso. Donner la vie, risquer la mort. Combattre la mortalité maternelle au Burkina Faso

, N° d'index: AFR 60/001/2010

Chaque année, au Burkina Faso, plus de 2000 femmes meurent de complications liées à la grossesse et à l'accouchement. La plupart de ces décès pourraient être évités. Dans cette synthèse, Amnesty International appelle le gouvernement du Burkina Faso à : allouer des ressources adéquates aux soins de santé en matière de sexualité et de reproduction ; réduire les obstacles physiques et culturels qui empêchent les femmes pauvres des régions rurales d'accéder à ces soins de santé ; mettre à disposition des informations accessibles sur le droit à la santé et les droits sexuels et reproductifs ; assurer un suivi efficace des politiques gouvernementales visant à réduire la mortalité maternelle.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?