• Recherches

Ouganda. L'utilisation de la force contre des manifestants doit faire l'objet d'une enquête

, N° d'index: AFR 59/012/2011

Amnesty International a exhorté le 16 mai le gouvernement ougandais à cesser de recourir à l'utilisation continue de la force contre les journalistes, les dirigeants de l'opposition et leurs partisans, et contre Kizza Besigye en particulier. Le gouvernement doit diligenter de toute urgence des enquêtes indépendantes sur le recours à la force employé contre des journalistes et des partisans du dirigeant de l'opposition Kizza Besigye, rentré le 12 mai 2011 en Ouganda, en provenance du Kenya où il se trouvait pour des soins médicaux après avoir été blessé lors des manifestations d'avril à Kampala. Les agents de la force publique reconnus responsables d'atteintes aux droits humains doivent être soumis à l'obligation de répondre de leurs actes et jugés, lors de procès équitables au regard du droit international relatif aux droits humains et excluant le recours à la peine de mort.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?