• Campagnes

Ouganda. Craintes pour la santé de Somaliens détenus

, N° d'index: AFR 59/006/2011

L'état de santé de Mohammad Hassan Haji et d'Abdu Rashid Abdullahi Omar, deux ressortissants somaliens détenus en Ouganda, s'est fortement détérioré ces dernières semaines. En outre, ces hommes risquent d'être renvoyés de force en Somalie, où ils pourraient être victimes de violations des droits humains.

Action complémentaire sur l'AU 122/10, AFR 59/006/2011 Ouganda 10 février 2011
ACTION URGENTE
CRAINTES POUR LA SANTÉ DE SOMALIENS DÉTENUS
EN OUGANDA
L'état de santé de Mohammad Hassan Haji et d'Abdu Rashid Abdullahi Omar, deux ressortissants
somaliens détenus en Ouganda, s'est fortement détérioré ces dernières semaines. En outre, ces hommes
risquent d'être renvoyés de force en Somalie, où ils pourraient être victimes de violations des droits
humains.
Abdul Rashid Abdullahi Omar, un jeune homme de 18 ans souffrant de troubles bipolaires, et Mohammad Hassan Haji, âgé de
25 ans, sont détenus par les autorités ougandaises depuis novembre et décembre 2009, respectivement. Ils se trouvent au poste
de police central de Kampala, la capitale. Leur état de santé se détériore car ils sont détenus dans des conditions d'hygiène
déplorables, dans une cellule surpeuplée sans lumière naturelle, et ne sont pas autorisés à sortir pour faire de l'exercice. Leur
détention prolongée sans perspective de libération et la crainte d'une expulsion vers la Somalie ont de graves conséquences
psychologiques. Mi-janvier, Mohammad Hassan Haji a été menacé d'une expulsion imminente. Abdul Rashid Abdullahi Omar et
lui ont été informés qu'ils ne seraient relâchés que s'ils versaient un pot-de-vin à la police.
Mohammad Hassan Haji n'avait pas eu la possibilité de faire examiner sa demande d'asile par les autorités ougandaises. En
outre, il n'avait pas pu contester une décision de justice, rendue en mars 2010, qui ordonnait son expulsion vers la Somalie. Les
autorités ougandaises auraient affirmé qu'il représentait un risque pour la sûreté de l'État. Cependant, après plus de 13 mois de
détention, ce jeune homme n'a pas encore été inculpé sur la base de ces allégations. Mohammad Hassan Haji a été déclaré
coupable d'« entrée illégale » après son arrestation à Katuna, près de la frontière entre l'Ouganda et la Rwanda.
Abdul Rashid Abdullahi Omar a été arrêté à la frontière entre le Soudan et l'Ouganda après être monté dans un bus du côté
soudanais. Il a été inculpé d'« entrée illégale » et aurait été déclaré coupable. Depuis lors, il vit sous la menace d'une expulsion
vers la Somalie. Il est enregistré comme réfugié auprès du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au
Kenya, où vit la majeure partie de sa famille. Les autorités ougandaises auraient accepté de l'expulser vers ce pays plutôt que la
Somalie, à condition que sa famille soit retrouvée. Cependant, malgré sa pathologie mentale et le fait que son frère vive en
Ouganda, il est toujours détenu par la police sans soins médicaux adaptés et dans des conditions insalubres.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS
(en anglais ou dans votre propre langue) :
demandez que Mohammad Hassan Haji bénéficie immédiatement et pleinement de la possibilité de demander l'asile ;
exhortez les autorités ougandaises à libérer sans délai les deux hommes cités ;
priez-les instamment de veiller à ce que ces personnes puissent bénéficier de soins médicaux adaptés et à ce qu'Abdul
Rashid Abdullahi Omar puisse recevoir des soins médicaux et psychologiques adaptés à sa pathologie ;
appelez-les à se conformer à leurs obligations de non-refoulement, à annuler immédiatement les ordonnances d'expulsion de
ces deux hommes vers la Somalie, et à ne plus procéder à des renvois forcés dans le sud et le centre de ce pays, où tous les
Somaliens risquent d'être victimes de graves violations des droits humains ;
rappelez aux autorités ougandaises qu'elles ne doivent détenir des demandeurs d'asile qu'en dernier ressort, après avoir
démontré au cas par cas que cette mesure est nécessaire et proportionnée et qu'il n'existe aucune alternative.
VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 MARS 2011 À :
Ministre de l'Intérieur
Hon. Ali Kirunda Kivejinja
Crested Towers, PO Box 7084
Kampala , Ouganda
Fax : +256 414 343 088
Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur
le Ministre,
Commissaire à la Préparation aux
catastrophes et aux Réfugiés
Martin Owor
Office of the Prime Minister (OPM)
Post Office Building, Yusuf Lule Road
P.O. Box 341, Kampala, Ouganda
Fax : +256 414 341 139 (merci de vous
montrer persévérant)
Formule d'appel : Dear Commissioner, /
Monsieur,
Copies à :
Josephine Ali Ekwang
Commissioner, Inspections & Legal Services,
Directorate of Citizenship & Immigration
Control
Ministry of Internal Affairs
Plot 75, Jjinja Road, PO Box 7191
Kampala, Ouganda
Fax : +256 414 343 088
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de l'Ouganda dans votre pays. Vérifiez auprès de votre section s'il faut
encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l'AU 122/10. Pour en savoir plus :
http://www.amnesty.org/fr/library/info/AFR59/007/2010/fr.
10 février 2011
ACTION URGENTE
CRAINTES POUR LA SANTÉ DE SOMALIENS DÉTENUS
EN OUGANDA
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Étant donnée l'incapacité persistante de l'ensemble des parties au conflit en cours à respecter le droit international humanitaire,
tous les Somaliens risquent d'être blessés ou tués au cours des attaques disproportionnées commises sans distinction dans un
contexte de violence généralisée, dans le sud et le centre de la Somalie. Par conséquent, Amnesty International est opposée à
tous les renvois forcés vers ces régions et recommande d'accorder une protection internationale à tous les Somaliens qui en sont
originaires, conformément aux avis les plus récents du HCR, à moins que ces personnes ne remplissent pas les conditions
d'obtention d'une telle protection.
Action complémentaire sur l'AU 122/10, AFR 59/006/2011, 10 février 2011

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?