Soudan. Une dirigeante de l'opposition assignée à domicile. Ezdehar Jumaa Said Ahmad

Par Amnesty International, , N° d'index: AFR 54/020/2012

Ezdehar Jumaa Said Ahmad, une dirigeante de la section nord du Mouvement populaire de libération du Soudan, un parti de l'opposition, est actuellement en résidence surveillée. Elle n'est inculpée d'aucune infraction. Ses cinq jeunes enfants doivent sortir seuls pour acheter de la nourriture.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?