• Campagnes

Soudan : Action complémentaire : Craintes de torture ou de mauvais traitements / détention sans inculpation / prisonniers d'opinion présumés

, N° d'index: AFR 54/019/2001

Mohamed al Hassan Ibrahim a été relâché par les services de sécurité, qui le retenaient captifs dans leurs locaux situés non loin du cimetière de Farouk, dans la partie nord de la capitale, Khartoum, le 2 novembre semble-t-il. On lui a dit de s'y présenter le lendemain à 8 heures du matin pour y rester jusqu'à 21 heures, en compagnie des avocats et des membres du Parti communiste nommés ci-dessus. Omar Sidahmed étant arrivé en retard, il a été conduit dans une cellule et battu avec des tuyaux et du fil de fer à titre de sanction.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?