• Campagnes

Soudan. De nombreuses personnes restent détenues à la suite des manifestations

, N° d'index: AFR 54/007/2011

Selon certaines estimations, 20 personnes sont toujours détenues à la suite des manifestations organisées à Khartoum, la capitale du Soudan, le 30 janvier et le 2 février. Elles risquent de subir des actes de torture et d'autres mauvais traitements. Depuis le 14 février, au moins onze personnes ont été libérées par le Service national de la sûreté et du renseignement, ce qui montre que la pression exercée sur les autorités en faveur de la libération des détenus pourrait avoir un impact.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?