Zimbabwe. Actes de torture et meurtres perpétrés par les forces de sécurité

Par ÉFAI, , N° d'index: AFR 46/037/2008

Pendant les élections de 2008, les forces de sécurité ont été directement impliquées dans des atteintes aux droits humains à l'encontre d'opposants présumés au ZANU-PF, le parti du gouvernement. Elles ont été, avec certains « vétérans de guerre », les principaux moteurs derrière les violences politiques généralisées. Dans ce document, Amnesty International demande l'ouverture d'enquêtes sur le rôle joué par les forces de sécurité dans les violations des droits humains.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?