• Recherches

Boko Haram: Les attentats à l’explosif font de plus en plus de victimes parmi les civils

, N° d'index: AFR 44/2498/2015

Au moins 94 personnes sont mortes dimanche 20 septembre lorsque des bombes ont explosé dans les villes de Maiduguri et Monguno, dans le nord-est du Nigeria. Le nombre réel de morts est probablement beaucoup plus élevé. Au vu d’analyses et de déclarations de plusieurs témoins et défenseurs des droits humains, Amnesty International pense que Boko Haram est derrière ces attaques. Ces dernières atrocités sont un rappel brutal que presque tous les jours, la vie des civils du nord-est du Nigeria est menacée par Boko Haram, tout comme dans les pays voisins tels que le Cameroun, le Niger et le Tchad.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?