Nigeria. L'interdiction des unions entre « personnes du même sexe » porterait atteinte aux droits humains Le projet de loi empièterait sur la vie privée et menacerait un grand nombre de militants

Par Amnesty International, , N° d'index: AFR 44/024/2011

Le projet de loi présenté à l'Assemblée nationale du Nigeria concernant l'interdiction des « mariages de personnes du même sexe » menacerait tous les droits des Nigérians, ont déclaré jeudi 3 novembre Human Rights Watch, Amnesty International et la Commission internationale pour les droits des gays et des lesbiennes (IGLHRC). Ce projet de loi, qui est examiné pour la troisième fois en cinq ans, renforcerait les sanctions déjà draconiennes prévues pour des relations homosexuelles entre adultes consentants et établirait un précédent qui mettrait en péril les droits de tous les Nigérians à la vie privée, à l'égalité, à la liberté d'expression et d'association, et au droit de ne pas subir de discrimination.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?