Nigeria. Les autorités du Nigeria doivent arrêter les exécutions

Par Amnesty International, , N° d'index: AFR 44/022/2013

Amnesty International et neuf organisations nigérianes de la société civile appellent les autorités du Nigeria à cesser immédiatement tout nouveau projet d'exécution des condamnés à mort dans le pays, et à réinstaurer un moratoire sur les exécutions en vue d'abolir la peine de mort. Les organisations sont notamment préoccupées par le sort de ThankGod Ebhos, qui a failli être exécuté le 24 juin 2013, au moment de la pendaison de quatre autres hommes à la prison de Benin City (État d’Edo). D'après des informations non confirmées, les autorités de l'État d'Edo envisagent de demander à un tribunal de changer la méthode de son exécution (par pendaison et non plus par les armes). Le gouvernement de l'État d'Edo a ordonné à la prison de Benin de le transférer à l'État de Kaduna, où il avait été initialement condamné à mort.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?