• Recherches

Nigeria. Libérez des syndicalistes

, N° d'index: AFR 44/002/2012

Les autorités nigérianes doivent immédiatement libérer Osmond Ugwu, dirigeant syndicaliste, et Raphael Elobuike, membre d'un syndicat, et abandonner toutes les charges retenues contre eux compte tenu de l'absence flagrante d'éléments de preuve dans le dossier d'accusation, ont déclaré Amnesty International, Human Rights Watch et 33 organisations de la société civile nigériane, mardi 17 janvier, dans une déclaration conjointe. Les autorités devraient enquêter sur le rôle joué par l'État dans la dispersion d'une réunion syndicale pacifique et l'arrestation de syndicalistes, en violation du droit à la liberté d'association et de réunion, ont affirmé les organisations.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?