Côte d'Ivoire. Le transfert de Laurent Gbagbo est un premier pas important dans la lutte contre l'impunité

Par Amnesty International, , N° d'index: AFR 31/012/2011

Le transfert de l'ancien président Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI) est une première étape marquante dans les efforts visant à mettre fin à l'impunité pour les crimes contre l'humanité commis en Côte d'Ivoire, en particulier entre 2002 et 2011. Cet événement donne de l'espoir à quelques-unes des milliers de victimes de ces crimes perpétrés par toutes les parties pendant près d'une décennie. Le procureur de la CPI ne doit cependant pas limiter l'enquête aux seuls crimes de droit international commis depuis décembre 2010.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?