• Recherches

Lutte contre la « criminalité » en Gambie : les forces de sécurité doivent respecter les droits humains

, N° d'index: AFR 27/003/2012

Amnesty International est profondément préoccupée par les déclarations récentes du président Yahya Jammeh, qui a donné l'ordre aux forces de sécurité, notamment l'inspecteur général de la police, le personnel du ministère de la Défense et les autres forces de l'ordre, de « tirer d'abord et interroger après » les « criminels armés » qui sévissent dans le pays.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?