Éthiopie. L'arrêt de la Cour suprême marque une nouvelle érosion de la défense des droits humains

Par Amnesty International, , N° d'index: AFR 25/014/2012

Amnesty International, CIVICUS et Human Rights Watch sont vivement préoccupées par l'arrêt de la Cour suprême éthiopienne en date du 19 octobre, par lequel elle a décidé de maintenir le gel des actifs du Conseil éthiopien des droits humains (CEDH), éminente organisation de défense des droits humains, la plus ancienne du pays, et de l'Association des avocates éthiopiennes (EWLA), qui défend activement les droits des femmes.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?