• Recherches

Éthiopie : craintes concernant l'utilisation de la loi anti-terrorisme pour supprimer la liberté d'expression

, N° d'index: AFR 25/005/2011

Amnesty International s'inquiète de l'arrestation de deux journalistes, Woubshet Taye et Reyot Alemu, et de deux membres d'un parti de l'opposition, Zerihun Gebre-Egzabher et Dejene Tefera ; ces quatre personnes ont été placées en détention car elles sont soupçonnées d'infractions terroristes. Amnesty International craint que la Loi éthiopienne relative à la lutte contre le terrorisme soit utilisée pour limiter la liberté d'expression légitime dans ce pays.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?