Quatre réfugiés qui avaient été enlevés risquent la peine de mort

Par ÉFAI, , N° d'index: AFR 24/011/2010

Quatre réfugiés enlevés en janvier au Bénin ont été jugés du 14 au 16 août devant un tribunal militaire en Guinée équatoriale pour tentative d'assassinat sur la personne du président et trahison. S'ils sont reconnus coupables, ils risquent la peine de mort.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?