Guinée équatoriale. Écrire pour les droits. Cinq anciens membres du Parti du progrès de Guinée équatoriale

Par ÉFAI, , N° d'index: AFR 24/011/2009

Cinq anciens membres du Parti du progrès de Guinée équatoriale (PPGE, Partido del Progreso de Guinea Ecuatorial) sont détenus au secret depuis plus d'un an dans la prison de Black Beach à Malabo (Guinée équatoriale) dans des conditions pouvant s'apparenter à un traitement cruel, inhumain et dégradant. Amnesty International considère ces hommes comme des prisonniers d'opinion, qui ont été arrêtés pour leur appartenance passée au PPGE. Dans ce document, Amnesty International demande leur libération immédiate et inconditionnelle, qu'ils soient traités avec humanité et reçoivent un traitement médical si nécessaire, et qu'une enquête soit ouverte sur les allégations de torture et d'autres mauvais traitements en détention.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?