Guinée équatoriale. Le procès d'opposants politiques et de ressortissants nigérians qui s'est déroulé récemment suscite des inquiétudes

Par ÉFAI, , N° d'index: AFR 24/007/2010

Amnesty International demande que les deux membres du parti d'opposition Union populaire (UP) qui sont toujours incarcérés six semaines après leur acquittement soient libérés immédiatement et sans condition, et que les sept ressortissants nigérians qui ont été condamnés à de longues peines d'emprisonnement par le même tribunal soient rejugés équitablement.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?