Tchad. Maisons démolies, vies brisées. Pour en finir avec les expulsions forcées au Tchad

Par ÉFAI, , N° d'index: AFR 20/005/2009

Depuis février 2008, des dizaines de milliers de personnes se sont retrouvées à la rue, après avoir été expulsées de chez elles, à N'Djamena, la capitale du Tchad. De nombreuses maisons et autres constructions ont été détruites dans plusieurs quartiers. Dans ce document, Amnesty International exhorte les autorités tchadiennes à : mettre un terme à toutes les expulsions forcées, voter une loi prohibant les expulsions forcées, veiller à ce que les victimes aient accès à l'eau potable, à des installations sanitaires et à des services de santé, et respecter le droit des victimes de faire appel à la justice et de demander des réparations.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?