Tchad. Lettre ouverte au Conseil de sécurité des Nations unies

Par ÉFAI, , N° d'index: AFR 20/003/2009

Dans cette lettre ouverte, Amnesty International s'inquiète des menaces qui pourraient peser sur la sécurité des réfugiés, des personnes déplacées et des autres civils vulnérables dans l'est du Tchad et le nord de la République centrafricaine à la suite du retrait de la Mission de l'Union européenne en République centrafricaine et au Tchad (EUFOR) le 15 mars 2009. Le Conseil de sécurité doit suivre très attentivement l'évolution de la situation politique et relative à la sécurité au Tchad, au Soudan et en République centrafricaine afin de prévenir tout risque pour la sécurité des civils vivant dans la région.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?