• Recherches

Le piège du genre. Femmes, violence et pauvreté

, N° d'index: ACT 77/009/2009

Dans le monde entier, les pauvres sont en majorité des femmes et la discrimination dont elles sont victimes est l'une des principales causes de ce phénomène. Certains pays ont même inscrit cette discrimination dans la loi. La violence qui s'exerce contre les femmes contribue à les maintenir dans la pauvreté et la pauvreté, à son tour, aggrave leur vulnérabilité face à la violence. En temps de paix, les femmes restent les victimes toutes désignées de la pauvreté, des actes de violence, de la pollution de l'environnement et des maladies. En cas de conflit armé, elles deviennent des cibles faciles ; leur liberté et leur autonomie sont réduites. Les femmes doivent faire entendre leur voix. Leur apport à la vie sociale doit être reconnu et encouragé.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?