Peine de mort. Cinq « crimes » qui peuvent conduire à l'échafaud

Par Amnesty International, , N° d'index: ACT 50/007/2013

Si la majeure partie du monde a renoncé à la peine de mort, certains pays continuent de l'appliquer pour des actes tels que les relations sexuelles hors mariage entre personnes consentantes, l'opposition au gouvernement, les atteintes à la religion et même la consommation de boissons alcoolisées. Pourtant, le recours à la peine capitale pour ce type de « crimes » est strictement interdit par le droit international.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?