Tunisie
© Amnesty International / Callum Francis Redfern
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

L’Instance vérité et dignité (IVD) a terminé son travail d’enquête sur les violations des droits humains commises par le passé, bien que le Parlement ait tenté de l’interrompre prématurément. Les procès dans les affaires de violations graves ont commencé devant des chambres criminelles spécialisées, dans le cadre de la justice transitionnelle. Les autorités ont renouvelé l’état d’urgence à plusieurs reprises et l’ont utilisé pour justifier des restrictions arbitraires au droit de circuler librement. La pratique de la torture et des autres mauvais traitements en détention s’est poursuivie, mais les plaintes n’ont pratiquement jamais débouché sur des procès. Les autorités ont arrêté arbitrairement des manifestants et engagé des poursuites contre des personnes qui n’avaient fait qu’exprimer pacifiquement leurs opinions. La police et d’autres forces de sécurité ont parfois fait usage d’une force excessive durant des opérations de maintien de l’ordre. La Loi relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes est entrée en vigueur. Des propositions de réformes législatives visant à établir l’égalité entre les hommes et les femmes en matière d’héritage et à dépénaliser les relations sexuelles entre personnes de même sexe ont été soumises au Parlement. Les lesbiennes, les gays et les personnes bisexuelles, transgenres ou intersexuées (LGBTI) étaient toujours en butte à des actes de harcèlement, des arrestations et des incarcérations. La pénurie et les problèmes de distribution d’eau ont entraîné des coupures d’eau à répétition dans plusieurs régions, ce qui a provoqué des manifestations, en particulier pendant les mois les plus chauds de l’année. De nouvelles condamnations à mort ont été prononcées, mais aucune exécution n’a eu lieu.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste en pratique

La peine de mort est inscrite dans la législation du pays ou territoire, mais les autorités n’ont procédé à aucune exécution depuis au moins 10 ans.

Nouvelles

Questions des médias

SARA HASHASH AND MOHAMMED ABUNAJELA

Attachée de presse Moyen-Orient et Afrique du Nord,+44 (0) 7831 640170, +44 (0) 7961 421555

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts