Turkménistan
© Amnesty International
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Le régime en place au Turkménistan restait profondément autoritaire. Les atteintes graves aux droits humains étaient monnaie courante. Le droit à la santé a été bafoué sur fond de pandémie de COVID-19. Les autorités persistaient à nier l’existence de cas dans le pays, en dépit d’éléments prouvant le contraire. De lourdes restrictions pesaient sur le droit à la liberté d’expression. Les relations sexuelles entre hommes consentants constituaient toujours une infraction pénale. Les objecteurs de conscience au service militaire s’exposaient à des peines d’emprisonnement. On était toujours sans nouvelles d’au moins 120 détenus, victimes de disparition forcée.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Points de vue

Articles de fond, billets d'opinion, témoignages, et bien plus encore

Questions des médias

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts