Turkménistan

© Valery Sharifulin/TASS /Getty Images
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Malgré le lancement, en avril, d’un Plan national d’action pour les droits humains sur la période 2016-2020, la situation en matière de droits fondamentaux ne s’est pas améliorée. Cette année encore, les organisations de la société civile indépendantes n’ont pas pu fonctionner librement. Le Turkménistan est resté fermé aux observateurs indépendants des droits humains. La liberté d’expression, d’association et de religion était extrêmement limitée et le droit de circuler librement restait très encadré. Les relations sexuelles entre hommes constituaient toujours une infraction pénale.

Pour en savoir plus

Peine de mort:

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Points de vue

Articles de fond, billets d'opinion, témoignages, et bien plus encore

Questions des médias

Aleksander Artemev

Responsable médias pour la Russie et l’Eurasie, +7 495 6901852

Nos bureaux

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts