Turquie

© REUTERS/Murad Sezer/Alamy
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

À la suite d’une tentative de coup d’État, le gouvernement s’est engagé dans une campagne de répression massive visant les fonctionnaires et la société civile. Les personnes accusées d’être liées au mouvement Fethullah Gülen en ont été la principale cible. Plus de 40 000 personnes ont été placées en détention provisoire en l’espace de six mois d’état d’urgence. Des éléments ont mis en évidence que des détenus avaient été torturés après la tentative de coup d’État. Près de 9 000 fonctionnaires ont été limogés ; plusieurs centaines de médias et d’ONG ont été fermés ; des journalistes, des militants et des parlementaires ont été arrêtés. Cette année encore, les forces de sécurité ont commis en toute impunité des violations des droits humains, en particulier dans le sud-est de la Turquie, à population majoritairement kurde, où les habitants des villes ont été soumis à un couvre-feu en vigueur jour et nuit. Près d’un demi-million de personnes ont été déplacées dans le pays. L’Union européenne (UE) et la Turquie ont conclu un accord visant à empêcher l’arrivée dans l’UE de migrants en situation irrégulière. Cet accord a entraîné le renvoi de plusieurs centaines de réfugiés et de demandeurs d’asile, et l’UE a modéré ses critiques portant sur le bilan de la Turquie en matière de droits humains.

Pour en savoir plus

Peine de mort:

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Stefan Simanowitz

Responsable médias pour l’Union européenne, les Balkans et la Turquie, +44 (0)20 3036 5599

Nos bureaux

Bureau de la section

Uluslararası Af Örgütü Hacımimi Mah. Kemeraltı Cad. Adahan No:31 Kat:2 34425 Karaköy-Beyoğlu/İstanbu

Téléphone

00902123616218

Fax

00902123616219

Consulter le site de la section

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts