Turquie
© Bilal Güldem, Mesopotamia Agency.
  • Descriptif du pays

Vue d'ensemble

Les dissidents et dissidentes, avérés ou présumés, ont continué de faire l’objet d’une répression sans merci en 2019, malgré la levée, en juillet 2018, de l’état d’urgence instauré pendant deux ans dans le pays. Plusieurs milliers de personnes ont été maintenues en détention provisoire de façon prolongée et à titre punitif, souvent sans qu’il n’existe aucun élément de preuve crédible indiquant qu’elles auraient commis une quelconque infraction reconnue par le droit international. Les droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique ont été fortement restreints, et des personnes considérées comme critiques à l’égard du gouvernement en exercice – en particulier des journalistes, des militant·e·s politiques et des défenseur·e·s des droits humains – ont été arrêtées. Elles devaient parfois répondre d’accusations forgées de toutes pièces. Les autorités ont continué d’interdire de façon arbitraire des manifestations et de recourir à une force injustifiée et excessive pour disperser des personnes qui manifestaient pacifiquement. Des informations dignes de foi ont fait état d’actes de torture et de disparitions forcées. La Turquie a procédé au renvoi forcé de réfugié·e·s syriens, mais elle continuait d’accueillir plus de personnes réfugiées que tout autre pays au monde.

Lire la suite

Peine de mort :

Abolitionniste pour tous les crimes

Le pays ou territoire n’a pas recours à la peine de mort.

Nouvelles

Questions des médias

Stefan Simanowitz

Responsable médias pour l’Union européenne, les Balkans et la Turquie, +44 (0)20 3036 5599

Nos bureaux

Bureau de la section

Uluslararası Af Örgütü Hacımimi Mah. Kemeraltı Cad. Adahan No:31 Kat:2 34425 Karaköy-Beyoğlu/İstanbu

Téléphone

00902123616218

Fax

00902123616219

Consulter le site de la section

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir tous les contacts